Site de débat d'idées, animé par des blogueurs de toutes tendances politiques, France Politique est le lieu où s'échangent et s'affrontent les opinions, les réflexions et les convictions les plus diverses.

06 novembre 2006

Sacré Jack!

Grand moment hier soir à l'occasion du passage de notre ami Jack Lang (ce qui je vous le concède est toujours en soi un grand moment) sur TF1.

Ayant laissé la France orpheline de sa candidature à l'investiture de son parti au début du mois d'octobre malgré le formidable engouement que celle-ci suscitait, de l'aveu même de l'ex-futur-candidat-que-rien-ni-personne-n'arrêterait, au sein de la jeunesse vigoureuse du pays, laquelle se retrouvant dès lors totalement désappointée à l'idée qu'elle ne serait pas dirigée à l'avenir par celui qui incarnait si bien son passé, le beau Jack nous a laissé dans un insoutenable suspens pendant plus d'un mois.

Mais voilà, hier soir, il nous a libéré: pour lui, c'est elle.
La qualité de sa motivation laisse à penser dans un premier temps que l'intérieur de ce juriste hors pair est peut-être aussi abimé que l'extérieur:

1. C'est elle parce que seule elle est capable de rassembler la majorité des socialistes dès le premier tour de l'élection interne. Mais alors cher Jack, si ça avait été DSK qui avait été en position de force, c'est à lui que vous vous seriez rallié? Sont-ce donc à ce point les sondages qui gouvernent votre formidable et inébranlable conviction?

2. C'est elle car elle a les mêmes valeurs que lui. Mais alors on ne comprend plus les raisons de votre ex-future-candidature-que rien-ni-personne-ne-pourrait-jamais-arrêter? Et n'étiez-vous pas en son temps l'un des amis les plus proches de Fabius? Et quelles sont ces valeurs dont il se sent si proche et qui différeraient de celles de DSK, dont la ligne politique est pourtant bien proche de celle de Madame? On n'ose songer à la démagogie, notion étrangère à Jack comme à sa nouvelle possible future patronne.

3. Enfin, il est tout heureux de nous annoncer l'argument le plus déterminant à ses yeux: c'est elle parce que c'est une femme. En voilà un bel argument... No comment.

Bref, du vent en trois volets, c'est bien du Jack.

Il a juste oublié de nous dire quel ministère lui a promis François Hollande au début du mois d'octobre. A en croire les rumeurs dont il faut je vous l'accorde se méfier, ce serait le Quai d'Orsay.

Mais ça, c'est le quatrième et dernier acte du numéro qu'il nous joue depuis l'annonce de sa candidature.

Quand on vous dit que la politique est affaire de professionnel.

2 Comments:

Blogger Hussard Bleu said...

Cela rend au moins clair le marchandage se sera conclu entre Hollande et Lang pour que ce dernier retire sa candidature, de toute manière sans espoir...
Mais sérieusement, Horrible, tu ne doutais pas que Jack soutienne in fine Ségolène non ?

1:22 PM

 
Blogger Horrible Tcharlie said...

Le retrait de sa candidature le 2 octobre est en soi un aveu, puisqu'il a dit lui-même l'avoir fait à la demande de la direction du PS. Et c'est qui la direction du PS?
Il a même poussé le vice mi-octobre à faire style: je regrette de l'avoir fait...
On connaît le désintéressement de cette girouette-paillette-coquette, mais son sens des responsabilités ne lui permettait pas de laisser gouverner ses camarades sans l'apport déterminant de l'homme d'expérience qu'il est.
D'ailleurs, ses visées sur le Quai d'Orsay, après son passage à la culture (oublions la nomination à l'Educ Nat, dont le seul objectif était l'apaisement du mamouth) me rappelle qqun à droite, dont l'ambition, inversement proportionnelle à la qualité, est finalement similaire... Mais j'arrête, là je suis un peu dur avec Jack...

7:00 PM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

 
web statistics