Site de débat d'idées, animé par des blogueurs de toutes tendances politiques, France Politique est le lieu où s'échangent et s'affrontent les opinions, les réflexions et les convictions les plus diverses.

14 novembre 2006

Points clés du Programme UMP

Pour lancer le débat et par manque de temps pour en faire beaucoup plus aujourd'hui, je vous livre directement les dispositions clés du programme législatif de l'UMP tel que présenté hier et qui devrait être validé jeudi.

Ces points ont été recensés par le Figaro, on peut donc estimer qu'ils représentent fidèlement les grandes orientations de l'UMP...

Voici les principales mesures du texte de l'UMP.

→ EMPLOI. Contrat de travail unique à droits progressifs ; exoné­ration de charges sur les heures supplémentaires ou les RTT transformées en heures travaillées ; création d'une assurance-salaire et de retour à l'emploi ; participation élargie aux entreprises de moins de 50 salariés ; moralisation des retraites chapeaux et des golden parachutes ; choix de l'âge du départ à la retraite ; création d'un statut de prémajorité permettant aux 16-18 ans de créer ou de diriger une entreprise ; caution de l'État pour les crédits souscrits par les étudiants, les chercheurs et les artisans.

→ SOCIAL. Création d'un service minimum garanti ; abolition du monopole de la représentation syndicale ; suspension des seuils sociaux et fiscaux dans les entreprises ; création d'un droit opposable pour la garde d'enfants et l'accès des handicapés aux services publics ; allocation garde d'enfants ; création d'une branche vieillesse et dépendance de la Sécurité sociale ; création d'un congé de solidarité rémunéré pour l'accompagnement d'une personne âgée en fin de vie ; allongement du congé de maternité pour les deux premiers enfants ; revalorisation des retraites en fonction du temps consacré à l'éducation des enfants ; meilleur remboursement des soins dentaires et optiques ; mise en place du crédit hypothécaire pour favoriser l'accès à la priorité ; activité obligatoire en contrepartie d'un minimum social ; loi d'amnistie civile pour les familles « honnêtes mais surendettées ».

→ ÉCONOMIE. Limitation de la dette publique à 60 % du produit intérieur brut (PIB) en cinq ans ; limitation (non chiffrée) du nombre de fonctionnaires ; rééquilibrage des régimes spéciaux de retraite au regard de la pénibilité des autres métiers ; suppression des droits de donation et de succession pour les petits et moyens patrimoines ; taxes sur les biens importés de pays ne respectant pas les normes environnementale.

→ ÉDUCATION ET FORMATION. Suppression de la carte scolaire ; autonomie des établissements, assortie d'une évaluation consultable par le public ; liberté d'installation pour les établissements privés ; liberté pédagogique des enseignants ; réduction de moitié du nombre d'élèves par classe dans les « zones difficiles » ; intégration sur dossier de 5 % des meilleurs élèves de ces zones dans des classes préparatoires ; création d'un compte-épargne formation individuel rechargeable au cours de la vie professionnelle ; création d'un service civique de six mois ; création d'un contrat d'autonomie donnant droit à un prêt à taux zéro pour les moins de 25 ans qui veulent poursuivre leurs études.

→ IMMIGRATION ET INTÉGRATION. Fixation d'un plafond annuel d'immigration ; traité multilatéral de l'immigration ; instauration de quotas pour les étudiants étrangers ; déduction d'impôts sur les investissements des immigrés dans leur pays d'origine ; généralisation du CV anonyme ; réservation des marchés publics aux entreprises dotées du label « diversité ».

→ INSTITUTIONS. Mandats présidentiels limités à deux ; droit d'adresse directe du chef de l'État au parlement ; gouvernement limité à 15 ministres coordonnés par le premier ministre, avec deux nouveaux portefeuilles majeurs : immigration-intégration et développement durable (intégrant l'équipement, les transports et l'énergie) ; création de deux « conseils stratégiques » auprès du premier ministre (affaires étrangères et défense, et développement durable) ; obligation de démissionner pour les fonctionnaires élus à des postes de responsabilité ; création d'un « référendum abrogatif » permettant à 10 % du corps électoral de demander la suppression d'une loi ; élargissement de la saisine du Conseil constitutionnel aux citoyens.

→ SOCIÉTÉ. Contrat d'union civil signé en mairie ouvrant pour les homosexuels les mêmes droits que le mariage, à l'exception de l'adoption ; parité dans le choix des responsables des entreprises publiques.

8 Comments:

Blogger Désirsdavenir said...

Drôle d'inventaire à la Prévert ! J'attends maintenant avec impatience sur ce blog l'analyse et l'argumentation pour sa défense par mes amis de droite, je sens que je vais me régaler !

3:13 PM

 
Anonymous Anonyme said...

Bonjour ! je me promenne sur les blogset je suis tomber par hasard sur le votreque je trouve tres bien monter , jvoulais justeecrire une petite salutation de ma part et par de memevous lier a un super site . du meme sujet .merci . credit immobilier

8:41 AM

 
Anonymous Alain said...

J’ai entendu à la télévision un dirigeant de l’UMP, ou un membre du gouvernement (je ne sais plus), à moins que cela soit Sarkozy ou Villepin eux même, dire qu’il était pour le contrat de travail unique. Avec le contrat unique on passe sans transition d’un extrème à l’autre. C’est peut-être ça la rupture tranquille, le slogan de Sarkozy.
Nous avons actuellement une vingtaine de contrats de travail différents. En créant à chaque fois un petit frère aux contrats de travail existant, il s’agissait pour les gouvernements de droite et de gauche qui se sont succédés de montrer qu’ils luttaient contre le chômage. Sans succès. Et pour cause, le contrat de travail ne crée pas de boulot là où il n’y en a pas. Le contrat de travail est un instrument juridique qui vient couronner une relation de travail existant entre l’employeur et l’employé. Pour qu’il y ait contrat il faut qu’il y ait au préalable activité ou présomption d’activité. On me suit ? Bien !
Le contrat de travail unique multi-facettes équivaut concrètement à pas de contrat du tout. Le silence sur cette question des patrons du CAC 40 ne me surprend pas. Mais ils ont tort. Le contrat est le ciment social. Et pas de ciment: Tout s’écroule.
http://pourlafranceetgroslay.over-blog.om

7:29 PM

 
Anonymous Anonyme said...

ceci me pousse a voter ségo...

6:51 PM

 
Anonymous Anonyme said...

eh bien vas-y, comme ça on pourra vraiment toucher le fond...

4:40 PM

 
Anonymous J said...

Merci beaucoup pour ce résumé du programme de l'ump! Je me suis cassé la tête pour en trouver un! Celui la est très bien fait c'est pourquoi je voulais vous féliciter. Par contre pour répondre à "anonyme" je ne pense pas qu'en appliquant ce projet nous allons toucher le fond, au contraire...

2:31 PM

 
Anonymous Anonyme said...

Bonjour ! je me promenne sur les blogs et je suis tomber par hasard sur le votre que je trouve tres bien monter , jvoulais juste ecrire une petite salutation de ma part et par de memevous lier a un super site . qui discute du meme sujet annonce immobilier et annonce immobilier .merci . annonce immobilier

4:40 PM

 
Anonymous mico said...

merci pour ce résumé.Beaucoup de bonnes idées dans ce programme:taxations des produits de pays pollueurs ,service minimum,régimes speciaux a revoir....mais aussi des moins bonnes:service civique de 6 mois???.
globalement mieux que chez segolene ou francois.

6:53 PM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

 
web statistics