Site de débat d'idées, animé par des blogueurs de toutes tendances politiques, France Politique est le lieu où s'échangent et s'affrontent les opinions, les réflexions et les convictions les plus diverses.

02 juin 2006

Fac-Simile

Enorme ! Ségolène Royal n'est pas seulement le meilleur candidat de la Gauche, elle est aussi en train de devenir le meilleur... de la Droite.

"Encadrement militaire", "mise sous tutelle des allocations familiales", "placement d'office en internat scolaire", "mise au carré des familles", le moins que l'on puisse dire c'est que Mme Royal ne caresse pas les idées de l' Archéo-Gauche bien pensante dans le sens du poil et il faut à tout le moins reconnaître son courage. Et sa lucidité. Tournant le dos à l'angélisme béat de l'époque Jospinienne sur le thème de la sécurité, elle développe une approche de fermeté qui, n'en déplaise aux esprits bien pensants qui n'ont jamais vécu dans des quartiers difficiles, séduit aujourd'hui les classes populaires. Celles-là mêmes que le Parti Socialiste est censé défendre (à défaut de les représenter)...

La levée de boucliers et l'embarras suscité par ses prises de position sécuritaires à Gauche ne laissent rien présager de bon quant au Projet définitif qui sera bientôt présenté par le Parti Socialiste.

Florilège :

"On a un Sarkozy dans le pays, c'est pas la peine d'en avoir deux" (Dominique Strauss-Kahn)
"La militarisation de la sécurité, ce n'est pas l'ordre juste mais juste l'ordre" (Jean-Christophe Cambadélis)
"Une dérive droitière sans précédent" (Jean-Luc Melenchon)
"Ce serait le déshonneur de la gauche de proposer de telles mesures" (Claude Bartolone)

Sans parler de la volte-face du plus haut ridicule de Jack Lang qui approuvait les propos de Ségolène ("je suis en plein accord avec ce qui a été dit à Bondy") avant de se raviser et de rappeller au téléphone les journalistes rencontrés quelques heures plus tôt pour manifester sa "perplexité sur la tonalité de ce qui a été dit".

On attend impatiemment la réaction de notre ami Desirsdavenir sur "la chasse aux voix de l'extrème droite" ou la "dérive villieriste" de sa divine Ségolène.

1 Comments:

Blogger Horrible Tcharlie said...

Effectivement, on peut retourner son compliment du 25 avril dernier à notre ami progressiste:
Nous n'arrivons plus à suivre ton chef de file, qui prône la rupture avec la droite sécuritaire mais n'hésite pas à aller chasser sur des terres que tu qualifiais de nauséabondes du FN et du MPF.
Peux-tu nous expliquer?

Profite-bien de ta fin de vacances, nous attendons avec impatience tes lumières...

5:14 PM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

 
web statistics